La France, une terre d’accueil pour la démarche appréciative ?  Les français sont râleurs et bien souvent sceptiques, voire méfiants, mais ils sont aussi curieux et amateurs d’idées nouvelles. Et la révolution positive gagne progressivement ce pays. Peut-être retrouvent-t-ils là un peu de l’esprit du siècle des lumières, époque à laquelle les philosophes combattaient l’irrationnel, l’arbitraire et l’obscurantisme. Ainsi, depuis plusieurs années maintenant, l’Appreciative Inquiry suscite un intérêt et un enthousiasme croissants en France, comme dans bien d’autres pays du monde et nous nous en réjouissons.

La révolution positive apportée par l’Appreciative Inquiry renverse la pensée organisationnelle et managériale et éclaire d’une lumière nouvelle la vie des organisations, mais pas seulement…

Elle éclaire aussi d’un jour nouveau les évolutions individuelles : les êtres humains n’ont pas nécessairement à traverser de douloureuses épreuves pour vivre mieux, ils peuvent aussi et surtout s’appuyer sur leurs forces et les développer. Ceci est aussi vrai pour les familles et les organisations comme nombre d’expériences conduites par des praticiens AI partout dans le monde le montrent.

Un champ reste cependant à développer encore davantage pour contribuer au bien commun, celui de la vie publique. Il existe déjà des exemples d’actions dans la cité qui illustrent le pouvoir du principe de totalité : quand un grand nombre de personnes en fait l’expérience, il éveille les forces créatives collectives, crée un effet de concentration de ces forces et conduit à des engagements déterminés en faveur d’innovations sociales, économiques et d’un développement durable.

Le WAIC 2019 en France portera précisément sur cet ensemble d’expériences et de questions pour envisager l’AI dans sa contribution à un monde meilleur, de l’individu à la totalité de nos sociétés humaines. La proposition est donc de cheminer, d’explorer, dans nos conversations à Nice, la façon dont nous agissons avec l’AI pour construire un monde meilleur en nous-mêmes, avec nos proches, dans nos organisations et dans les collectivités auxquelles nous participons.

Dans la continuité du travail engagé lors des derniers WAIC, nous vous convions, sous le soleil niçois, à de joyeuses et conviviales conversations entre citoyens du monde !

Jean Pagès et Jean-Christophe Barralis  co-fondateurs de l’INSTITUT FRANCAIS D’APPRECIATIVE INQUIRY, au nom de l’équipe organisatrice, du comité consultatif international et de tous les partenaires du colloque .